Retour à l’argentique

Comme je l’ai indiqué dans la page de mon matériel numérique j’ai décidé de reprendre l’argentique en juillet 2020.

J’ai commencé par utiliser un Minolta X700 qui m’a permis de renouer calmement avec ce type de photographie. Le rythme n’est pas le même qu’en numérique, et le coup non plus d’ailleurs. après avoir tester quelque pellicule couleur j’ai rapidement pris la décision de retourner sur le noir et blanc Car, là au moins je pouvais développer et tirer mes photos moi-même et cela me coûterait sans nul doute moins cher qu’en couleur, sans compter la satisfaction d’avoir fait tout le process de A à Z.

J’ai donc dû me ré-équiper entièrement d’un labo photo… mais ça sera le sujet d’une autre page.

J’ai ensuite cherché “l’appareil photo” qui me conviendrait. J’ai (commencé) une petite collection d’appareil photo ancien, à la recherche de celui qui me conviendrait et qui ne me quitterait plus.
Au jour d’aujourd’hui, j’ai arrête mon choix sur mon Exacta Varex VX pour le 24×36. Pour le moyen format (ben oui !), je suis entrain de tester mon nouveau Kiev 88, qui sera très probablement mon nouveau compagnon pour ce format.

A terme, je m’arrêterai probablement sur un appareil et un format.
Toujours au jour d’aujourd’hui, le Kiev 88 a ma préférence car il permet (entre autre) le changement de pellicule en cours d’utilisation (Je ferais une page sur l’appareil). Mais j’aime beaucoup mon Exakta pour son look et aussi sa taille par rapport au Kiev.

Je le précise rapidement ici (je développerais plus en profondeur dans les pages dédiés), ce sont deux appareils 100% manuel et 100% mécanique. Pas de piles, pas de cellule, pas d’automatisme… Et c’est un vrai plaisir de retrouver “la photographie” dans toute sa simplicité.

Dans les prochaines pages (et les prochains temps), je vais essayer de vous présenter mon matériel et ma petite collection. Sachant que j’essaye, dans la mesure du possible, de passer au moins une pellicule dans chaque appareil de ma collection, si celui-ci est en état de fonctionner bien-sur.